Safran accompagnera la maintenance des moteurs ATL2 par la Marine Nationale

Safran accompagnera la maintenance des moteurs ATL2 par la Marine Nationale

Safran accompagnera la maintenance des moteurs ATL2 par la Marine Nationale

La maintenance sera assurée pour les anciens moteurs Tyne avec ATL2 par la société.

Safran Aircraft Engines a remporté le contrat de maintenance des moteurs de l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) de la Marine nationale.

Le marché a été attribué au Ministère des Armées par la Direction de la Maintenance Aéronautique des Armées (DMAe),
vers la fin de l’année dernière.

Le contrat IROISE est également connu comme la dernière attribution. Elle impose à Safran Aircraft Engines d’être le nouveau prestataire de services pour les 18 prochaines années.

La société fournira des conditions de maintenance en fonctionnement (MCO) pour les moteurs Tyne plus anciens équipés de la flotte ATL2.

Rolls-Royce a développé le turbopropulseur Tyne dans les années 1950 pour la flotte Atlantique 2 de la marine française.

Selon le ministère des Armées, le dernier contrat IROISE leur permettra d’atteindre les objectifs de disponibilité des anciens moteurs à des niveaux très élevés et de continuer à accompagner la flotte jusqu’au retrait prévu d’ATL2 de la flotte de la Marine nationale.

Le contrat s’inscrit également dans le cadre du plan de transformation MCO piloté par DMAe pour les MCO aéronautiques afin de répondre aux besoins futurs de la Marine nationale.

Atlantique 2, un avion de patrouille maritime de fabrication française, a été construit par Dassault Aviation. Il est en service dans la marine française depuis la fin des années 1990.

L’avion peut être déployé pour protéger les sous-marins balistiques à propulsion nucléaire (SSBN) du pays affectés dans le cadre de la Force océanique stratégique du pays.

La flotte ATL2 peut en outre être configurée pour entreprendre des opérations de collecte de renseignements, des missions de sauvegarde maritime ainsi que d’autres opérations de sécurité en soutien aux forces navales.

La marine française exploite actuellement 22 avions ATL2 à partir de la métropole, de la France et d’autres théâtres.