Visite d'un ministre israélien aux EAU avant le voyage de Netanyahu

Visite d’un ministre israélien aux EAU avant le voyage de Netanyahu

Visite d’un ministre israélien aux EAU avant le voyage de Netanyahu

Les médias israéliens rapportent que Ron Dermer, le ministre des Affaires stratégiques, s’est rendu dimanche en vue d’une éventuelle visite à Abou Dhabi du Premier ministre.

Les médias israéliens rapportent qu’un ministre israélien secret s’est rendu aux Émirats arabes unis en préparation de la possible visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans les États du Golfe.

Ron Dermer était le ministre israélien des affaires stratégiques. Il s’est rendu à Abu Dhabi dimanche et a rencontré de hauts responsables, a rapporté Walla lundi.

Neben Dermer war Tzachi Hanegbi, conseiller à la sécurité nationale.

Il s’agirait du premier voyage d’un ministre israélien depuis la mise en place du nouveau gouvernement israélien fin décembre.

Selon les médias israéliens, Netanyahu devait se rendre aux Émirats arabes unis peu après son retour au poste de Premier ministre. Cependant, le provocateur Itamar Ben-Gvir, ministre de la Sécurité nationale, a incité Netanyahu à annuler le voyage aux EAU.

Les EAU ont condamné les actions de Ben-Gvir à ce moment-là.

Selon des informations, Dermer a tenté de calmer certaines inquiétudes concernant Ben-Gvir, ainsi que d’autres membres d’extrême droite du gouvernement des Émirats arabes unis lors de sa visite.

Israël et les Émirats arabes unis ont établi des relations normales en 2020, dans le cadre des accords d’Abraham négociés par les États-Unis. Ils ont depuis renforcé leurs relations en signant un accord de libre-échange en mai.

Lorsque les accords ont été signés, Dermer était l’ambassadeur d’Israël aux États-Unis.

Naftali Bennett est un politicien de droite qui a succédé à Netanyahu en 2021 en tant que Premier ministre. Il s’est ensuite rendu à nouveau en juin pour des entretiens.

Les Émirats arabes unis sont au cœur de la stratégie d’Israël visant à normaliser les relations avec les gouvernements arabes, malgré l’occupation continue du territoire palestinien et ses raids quasi quotidiens en Cisjordanie, qui ont déjà fait 17 morts.